Charlotte LEMBACH : A l'assaut de Rio

Vice-Championne d'Europe d'escrime, la sabreuse Charlotte Lembach va tout donner pour une qualification aux jeux olympiques de Rio en 2016. En véritable leader d'équipe nationale.

A 27 ans seulement, Charlotte Lembach est la doyenne et le pilier d’une équipe de France de sabre féminin en plein renouveau. En remportant un titre de vice-championne d’Europe en Suisse, en juin dernier, l’Alsacienne a marqué des points précieux en vue d’une qualification pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016. « C’est l’objectif suprême, reconnaît Charlotte. Tous les sportifs rêvent d’une participation olympique. On fait ce métier pour ce genre de compétition au sommet. » A quelques touches de la plus belle des consécrations, Charlotte Lembach mesure le chemin accompli depuis ses débuts - à l’âge de six ans - sous la houlette de son maître d’arme, Philippe Nicolas.

MÉTHODE, PRÉCISION ET CONCENTRATION
Passée du fleuret au sabre, elle affectionne particulièrement cette arme « explosive », qui demande une prise de décision très rapide. Tenace et travailleuse, illustrant par l’exemple sa devise « no pain, no gain », elle recueille très vite les fruits de son abnégation : championne d’Alsace puis championne de France. Le couronnement international viendra plus tard, le temps de surmonter déceptions et frustrations. En intégrant l’INSEP en 2009, cette combattante hors pair franchit un palier. « J’ai gagné en méthode, en précision et en concentration. » Malgré une défaite aux Mondiaux de Moscou cet été, l’équipe de France reste en course pour les JO de Rio. « Cela se complique mais tout est encore possible. Tout va se jouer d’ici avril lors des épreuves de la Coupe du Monde. » Les Tricolores peuvent compter sur leur leader pour arracher la qualification. Le rêve à portée de sabre.

ÌN FÌNF DÀTUMER
1988 : Geburt ìn Mìlhüsa
1995 : Mìtglìed vom „Strasbourg Université Club„
2000 : Frànzeescha Meischterin ìm Fachta
2005 : Ìntegriart dr frànzeesch Leischtungzentrum ìn Chatenay-Malabry
2015 : Viza-Europameischterin ìm Einzel un Mànschàft
Bas-alémanique du Nord

 

 


 

INFO+
Sport / L’Alsace sur les podiums

Sur tous les terrains, les sportifs alsaciens engrangent les succès. Tour d’horizon des podiums de l’été.

Du blé en herbe. Les résultats sportifs de l’été témoignent du fort potentiel alsacien. Perrine Clauzel est ainsi devenue championne d’Europe Espoirs de VTT. La pilote alsacienne du Pôle France de Besançon succède au palmarès de cette compétition à Pauline Ferrand-Prevot. Charlotte Lembach, la sabreuse du SUC, a remporté le titre de vice-championne d’Europe en individuel. Le spécialiste du canoë en eaux vives, Quentin Dazeur (Strasbourg Eaux-Vives), est à nouveau monté sur la plus haute marche du podium mondial. Le footballeur Morgan Schneiderlin tient son rang Manchester United et en équipe de France. En handball, la France rafle tout : après des titres de champions d’Europe, les jeunes Sélestadiens engagés dans différentes équipes de France sont champions du monde. Rudy Séri et Julien Meyer en U21 avec le titre de meilleur gardien de la compétition pour Julien Meyer.

Objectif Rio
De son côté, Yannis Lenne est champion du monde U19. A noter aussi que trois jeunes handballeurs du SAHB (Sélestat) et un de l’ESSAHB (Strasbourg) ont remporté la médaille d’or avec la France au Festival Olympique de la Jeunesse (- 18 ans), terminant invaincus. Remarquable aussi la performance de Gaëtan Mittelheisser et sa partenaire Audrey Fontaine, médaillés d’argent en badminton (double mixte) aux Jeux Européens de Bakou. Les tennismen Pierre-Hugues Herbert et Paul-Henri Mathieu brillent sur les courts depuis plusieurs semaines. Enfin, trois athlètes alsaciens étaient engagés aux Mondiaux de Pékin : Céline Distel-Bonnet (4 x 100 m), Benjamin Compaoré (triple saut) et Brigitte Ntiamoah (4 x 400 m). Les yeux des sportifs se tournent de plus en plus concrètement vers les Jeux Olympiques de Rio l’année prochaine.