H-Energie : label invention

Trois Meilleurs Ouvriers de France pour une belle invention au service de l’environnement : c’est le signe distinctif de la société H-Energie basée à Rohr.

Les trois associés - Charles Herrmann, Philippe Durrhammer, Xavier Rémond - ont réuni leur expertise dans le domaine du chauffage et mis au point le granulateur mobile. Un équipement qui permet de transformer les déchets agricoles et viticoles en source de combustion. « La valeur ajoutée, c’est la mobilité de l’installation, argumente Philippe Durrhammer, co-inventeur du produit. Nous intervenons ainsi au plus près des gisements de matières à transformer, sur les sites de production des déchets pour les traiter en direct, évitant ainsi les coûts de transport des matériaux. » Leur cible première : les exploitants agricoles et les viticulteurs. « Nous valorisons ainsi en énergie les déchets de coupe, de maïs, les branchages et autres sarments de vigne. » Dopé par le premier prix du concours Lépine en mai 2015, le granulateur mobile développé par H-Energie intéresse plusieurs pays, notamment le Canada, le Chili, l’Australie et la Nouvelle-Calédonie. „Mìr sìnn d’Ëënziche, wie e Ànloej fer d’Ùmwàndlùng vùn de làndwìrtschàftliche Àbfall ànbìete, wie züglich mobil ùn ëëmfàch ùmzesetze ìsch." Bas-alémanique du Nord

Des crédits au plus près des territoires

Préparer la France de demain en orientant les investissements vers les secteurs porteurs : c’est l’objectif du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), lancé en 2010 et doté de 47 milliards d’euros. Pour gagner en efficacité, une partie de ces crédits est directement gérée par les régions. Le but est de faire émerger des projets à l’aide de crédits rapidement disponibles. La Région Alsace-Champagne- Ardenne-Lorraine a été sélectionnée pour expérimenter cette approche régionale du PIA dans le cadre des Contrats de Plan Etat-Région. Un appel à projets a été lancé à l’échelle de la grande région sur des thématiques fortes comme l’usine du futur et les process connectés, les matériaux innovants, les bâtiments durables, les biotechnologies. A l’appui, une enveloppe de 6 millions d’euros pour soutenir les projets innovants des PME de la grande région. Au-delà de l’objectif d’effet de levier en faveur des porteurs de projets régionaux, cette expérimentation marque un modèle abouti de collaboration entre l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine.