Les industries créatives montent en puissance

Des jeux vidéo aux métiers de l'image et du numérique, l'Alsace fait des industries créatives un axe majeur de développement.

Preuve de ce positionnement : la deuxième édition de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) Economie numérique lancé par la Région Alsace cette année. Son objectif est de favoriser l’émergence de projets innovants, d’encourager le partage de compétences et de booster les nouveaux usages liés au numérique. Particulièrement représentée en Alsace, la filière Image a été fortement sensibilisée et participe à l’appel à projets. « Ces métiers sont confrontés aux mutations numériques, confirme Carole Pépin, chargée de l’animation de la filière Image « .EST » au sein de l’Agence Culturelle d’Alsace. L’AMI va permettre aux entreprises lauréates de gagner en visibilité et de développer de nouveaux modes de création de valeur.

EN QUÊTE DE CROISSANCE RENTABLE
Car le développement d’Internet et de l’usage du numérique ont engendré une révolution parmi les industries créatives, créant notamment de nouveaux liens entre producteurs et consommateurs. Cette nouvelle approche des pratiques culturelles est fondée en grande partie sur le partage et fait disparaître les frontières avec les filières plus classiques. Les entreprises de l’image travaillent ainsi avec les autres corps de métiers comme le tourisme, le bâtiment, la santé et la formation. Notre rôle est d’accompagner ces acteurs en quête d’une croissance rentable. » La société Seppia est l’une des entreprises représentatives de cette filière. Spécialisée dans la réalisation de films et la post-production, l’entreprise joue la carte du positionnement international et du contenu créatif. « Nous poussons très loin la réflexion pour donner un caractère universel à nos histoires et trouver le meilleur support de diffusion, entre cinéma, télévision, Internet et écrans mobiles » soulignent Cédric Bonin et Pascaline Geoffroy, aux commandes de la société. » Le Défi des Bâtisseurs, une remarquable production transmedia sur la cathédrale de Strasbourg, diffusée déjà dans une douzaine de pays, illustre la qualité et la créativité des équipes de Seppia.

Contact Région
Direction de la Culture, du Tourisme et des Sports
& Direction de la Compétitivité et de la Connaissance
Tél. 03 88 15 68 67

TOUTE UNE FILIÈRE EN MOUVEMENT
La filière Image « .EST » regroupe aujourd’hui en Alsace une cinquantaine d’entreprises classées dans sept groupes d’activités : fiction, documentaire, cinéma d’animation, transmédia, jeu vidéo et serious game, prestations et post-production, communication et brand content. Des métiers très complémentaires qui rendent l’écosystème dynamique. Une entreprise spécialisée dans la communication audiovisuelle peut, par exemple, faire appel à un studio d’animation, une société de serious game voire un studio de post-production. Créative et en mouvement, la filière s’adapte aux mutations actuelles liées à l’avènement du numérique, et aux avancées technologiques tel que le développement de la réalité immersive. www.culture-alsace.org/.est

Mit Ideen und Mut zur Produktionsge- nossenschaft!
Produktionsgenossenschaften als Mittel gegen Arbeitslosigkeit? Dans un contexte de mutation économique, la reprise d’entreprise par les salariés ouvre de nouvelles perspectives. La Région Alsace soutient ces projets coopératifs en attribuant des bourses d’émergence. Une prime attribuée aux salariés associés pour consolider le plan de financement de la transmission d’entreprise. A Thann, la société Lutringer Sillon perpétue son savoir-faire, acquis en 1906, grâce à l’initiative de ses salariés. Onze collaborateurs actionnaires soudés autour d’un défi : relancer la croissance d’une entreprise bousculée par la crise du bâtiment en 2009. Encouragée par un soutien de la Région Alsace et un prêt d’honneur de la plate-forme d’initiative locale (PFIL), dans le cadre d’un plan de revitalisation économique, l’entreprise opère un tournant stratégique pour mieux répondre au marché. « Nous nous sommes recentrés sur notre cœur de métier de maçon, précise Yorick Finck, gérant de l’entreprise, abandonnant pour l’instant la construction de logements neufs. Nous proposons cependant toutes les prestations attendues d’un maçon ainsi que celles relatives aux travaux d’aménagement extérieurs, de voirie et réseaux divers. Notre objectif est de consolider la structure et la développer de manière raisonnée afin de garder la maîtrise de notre activité. »