Nature urbaine : la ville en vert

Saint-Louis et Wittenheim sont en pointe dans la politique d'aménagement de trames vertes urbaines. 

Si l’humoriste Alphonse Allais voulait « construire les villes à la campagne », la Ville de Saint-Louis a l’ambition plus réaliste de faire revenir la campagne à la ville. La commune frontalière, qui a inscrit cette volonté dans son Plan local d’urbanisme, veut créer de véritables couloirs de nature irriguant tout son territoire. Cette ambition globale s’illustre particulièrement bien dans le quartier de Bourgfelden, où près de 50 hectares d’espaces verts dispersés sont en cours de « renaturation ». Ainsi, le parc du Baerenfels a été réaménagé tant pour enrichir sa palette végétale que pour accueillir la population dans une ambiance conviviale, plusieurs centaines d’arbres nouveaux (sur plus de 2 000 plantés dans l’ensemble de la commune en 2014) apportent fraîcheur aux habitants et lieu de vie pour la faune. Le second projet de trame verte urbaine est le parc du Rebbergala à Wittenheim. Aménagé dans une zone d’agriculture intensive en bordure de la ville, ce parc a permis de renaturer 5 hectares (dont 2,2 en prairies fleuries), de planter plus de 13 000 végétaux et de créer une « trame bleue » autour du ruisseau Dollerbachlein rendu à ses méandres naturels. Ce lieu est devenu un véritable « poumon vert » pour les citadins qui fréquentent ses 3,2 km de sentiers.

Contact Région
Direction de l’Environnement et de l’Aménagement
Tél. 03 88 15 68 67

 

Le vignoble autrement
A l’occasion des 60 ans de la Route des Vins d’Alsace en 2013, la Région Alsace a initié un appel à projets. Le but : créer une dizaine d’itinéraires qui proposent aux visiteurs la découverte du vignoble par des modes de déplacement doux (marché, vélo). L’idée est aussi de valoriser l’excellence œnotouristique de chaque territoire en faisant valoir ses spécificités et son patrimoine, en utilisant des outils de médiation favorisant une découverte plus ludique et interactive du milieu. Neuf itinéraires thématisés, du Nord au Sud de la Route de la Vins, ont été réalisés : du Pays de Wissembourg à Guebwiller en passant par Molsheim-Mutzig, Rosheim et Bischoffsheim, le Pays de Barr et du Bernstein, Turckheim et le Pays de Rouffach. Inauguré récemment, le sentier « Des murailles et des vignes » à Châtenois et alentours permet de découvrir, à l’ombre tutélaire du château de l’Ortenbourg, les pierres façonnées par les Celtes, puis par les Romains et aujourd’hui par les viticulteurs à travers 15 points de découverte : murets, murailles, châteaux et maisons de vignerons. www.tourisme-alsace.com