Questions à Jacques Marescaux

Le spécialiste mondial de la chirurgie digestive et endocrinienne, fondateur de l'Ircad*, est le premier à se réjouir de l'attribution à l'Alsace du label French Tech. Il nous dit pourquoi.

Comment les technologies numériques bouleversent-elles la pratique chirurgicale ?
La robotique médicale a ouvert la voie à la chirurgie mini-invasive guidée par l’image. Fini les incisions traumatisantes au niveau du thorax ou du ventre. Grâce à l’informatique et aux techniques virtuelles, le praticien réalise de petites ouvertures, de quelques millimètres, et opère à l’aide d’une caméra endoscopique et d’instruments miniaturisés introduits dans le corps du patient. De nouvelles avancées s’amorcent comme la réalisation d’un clone numérique du patient, qui permet au chirurgien de préparer l’opération en la simulant de manière virtuelle. Le praticien pourra très bientôt préparer l’intervention puis transmettre les données à l’ordinateur. Le robot, reproduisant les gestes répétés auparavant sur le clone numérique, pratiquera l’opération sur le patient. Le chirurgien et le robot, ce n’est plus un duo mais bien un binôme.

L’Alsace est-elle propice à ces avancées ?
On peut parler d’une culture alsacienne de la chirurgie et du transfert de technologie. C’est ici en Alsace, notamment à l’Ircad, que se dessine la chirurgie du futur, que sont testés les bistouris de demain, robotisés et numérisés. C’est ici aussi que viennent se former chaque année plus de 5 000 chirurgiens du monde entier. Tout un écosystème est né, entre l’Ircad, l’Institut Hospitalo-Universitaire, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le biocluster des Haras et bien sûr l’Université de Strasbourg et ses trois Prix Nobel. La labellisation French Tech Alsace appliquée aux techniques médicales va accentuer cette avance alsacienne.

Quel est le rôle de l’Ircad que vous présidez ? 
C’est un centre de recherche qui développe ces technologies de pointe. C’est aussi un établissement de formation unique au monde doté de 26 plateaux d’interventions chirurgicales. De même, notre établissement dispose de la plus importante plate-forme chirurgicale de formation en robotique avec 10 robots de dernière génération. L’Ircad joue aussi un rôle de catalyseur entre l’évolution des savoir-faire des praticiens et les avancées technologiques des industriels. La mise au point par ces derniers d’une nouvelle génération de scanners 4D est ainsi particulièrement prometteuse.

*Institut de Recherche contre les Cancers de l’Appareil Digestif


Do ìm Elsàss zeichnet sich d’Chirurgie vùn de Zükùnft àb, do wëre d’Operàtionsmesser vùn Morje geteschtet, vollautomàtisìert ùn digitàlisìert. »
Bas-alémanique du Nord

 


 

STRASBOURG-MULHOUSE, FRENCH TECH ! 

Le pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse est labellisé French Tech. Cette distinction consacre l’attractivité de l’écosystème alsacien au profit du développement des start-ups et leur rayonnement international, avec une reconnaissance spécifique de l’excellence du territoire dans le domaine des MedTech et des BioTech.