Transports et culture : osons évoluer !

Intermodalité et impact économique de la culture : deux avis majeurs émis au printemps dernier par le Ceser-Alsace.

Adopté le 28 mai à la Cité du Train de Mulhouse, l’avis « L’intermodalité en Alsace, facteur de mobilité durable » entend favoriser l’utilisation rationnelle et optimale de chaque mode de transport. Le but n’est pas de supprimer la voiture, mais bien d’optimiser les déplacements et la mobilité sur le territoire. Le CESER émet dans ce cadre des propositions et fixe comme principal enjeu le lien entre mobilité et aménagement du territoire. Les leviers sont multiples : outils numériques, complémentarité accrue des modes de transports, plates-formes multimodales, horaires, information, accessibilité, tarifs. L’assemblée socio- professionnelle propose ainsi d’agir pour encourager une nouvelle approche des transports en misant sur la communication et la sensibilisation aux différentes possibilités de déplacement.

FACTEUR D’ATTRACTIVITÉ
Validé le 17 juin dernier, l’avis « Comment renforcer l’impact économique de la culture ? » part, quant à lui, du constat suivant : l’Alsace est une terre d’une grande richesse culturelle et patrimoniale qui contribue pleinement au rayonnement et à l’attractivité de notre région en France et à l’étranger. Mais dans un contexte financier contraint, comment faire de la culture une locomotive économique ? Les socioprofessionnels recommandent la mise en place d’une gouvernance culturelle rassemblant tous les financeurs, les principaux acteurs et des représentants de la société civile. A charge pour cette instance partenariale d’élaborer la stratégie culturelle régionale, afin de garantir le maintien de la diversité de l’offre sur l’ensemble du territoire et à destination de tous les publics. Le recours au mécénat et le développement du financement participatif doivent permettre de diversifier les sources de financement. Quant à l’emploi, permanent comme intermittent, il doit être soutenu et le bénévolat valorisé. Le CESER-Alsace insiste aussi sur la nécessité d’innover dans les formes d’expression. Le numérique, notamment, offre des possibilités qui restent à explorer, afin de désacraliser l’expérience culturelle et démocratiser la culture.

Contact
CESER-ALSACE
Tél. 03 88 15 68 00
www.ceser-alsace.eu

CESAGORA CULTURE
Dans le prolongement de son avis sur l’impact économique de la culture, le CESER-Alsace organise le 22 septembre à Schiltigheim (Centre de Conférences de l’Aar) un débat CESAgora avec la participation de Catherine Trautmann, ancienne Ministre de la Culture et Maire de Strasbourg.

CESER 2016
Dans la perspective de la Grande Région, les trois CESER d’Alsace, Champagne- Ardenne et Lorraine poursuivent leurs réflexions communes sur l’organisation et le fonctionnement du nouveau CESER qui sera effectif le 1er janvier prochain.

JEUNESSE ET ÉCOLOGIE
Le 25 septembre, au lycée Le Corbusier d’Illkirch, le CESER-Alsace adoptera son projet d’avis sur l’autonomie de la jeunesse. Le 13 octobre il se prononcera sur la transition écologique. Comme les précédents, ces avis seront disponibles sur demande au secrétariat du CESER ou consultables en ligne sur www.ceser-alsace.eu.